Le plan d’action collectif

Quand

  • On constate qu’une situation n’est pas ce qu’elle doit être, et que sa résolution nécessite des contributions variées
  • Oppositions possibles de point de vue

But

  • Un plan d’action qui marche, élaboré en fonction de l’autonomie et de la maturité des acteurs
  • Des acteurs motivés à le mettre en œuvre
  • La possibilité de suivre l’avancement

Principes

  • Dans le cadre professionnel, on n’est pas forcément motivé spontanément a priori par l’idée d’aider les autres ou par l’idée « d’en faire plus »
  • Ce qui fait avancer c’est la certitude d’une relation gagnant/gagnant où les efforts sont reconnus et les bénéfices partagés.

Synopsis

  1. Identifier les parties prenantes + prise de rendez-vous
  2. Contexte : la situation dans laquelle nous sommes
  3. Affirmation de sa solidarité à un objectif COMMUN
  4. Règle : participation constructive
  5. Constats : faits et conséquences probables
  6. Solutions : constitution selon la maturité des participants – de haut en bas, participatif (mixte) ou de bas en haut (susciter les idées)
    • QQOQCCPI : Qui ? Fait Quoi ? Où ? Quand ? Comment ? Combien ?Pourquoi ? Indicateur de progression ?
    • En cas de difficulté : solution alternative
  7. Qu’en Pensez-vous ?
  8. Ecoute Active
  9. Formalisation d’une règle du jeu (comportement) et de solutions
  10. Fourniture rapide de tous les éléments  nécessaires au prestataire – notamment rôles internes
  11. Pilotage et alertes
  12. Rendez-vous pour faire rapidement un premier point d’avancement.

Erreurs à éviter

  • Etre trop ambitieux
  • Aucun résultat visible avant la fin
  • Un plan d’action brillant mais non approprié ou pas compris par ceux qui vont le mettre en œuvre
  • Laisser des participants rester bloquer ou négatif
  • Oublier de dire merci et bravo au premier signe de mise en œuvre (valorisation)