juillet 2018

Pour un Cloud audacieux

cloud msp

La révolution digitale est en marche dans la plupart des entreprises, mais plus rares sont celles qui ont osé basculer leurs infrastructures dans le Cloud. Pourtant, certaines DSI audacieuses ont su mener des projets ambitieux pour se transformer radicalement. Retour sur ces projets à succès.

Le vrai risque avec le Cloud… c’est de ne pas en prendre !

L’heure est aux grands projets Cloud, véritables activateurs de la révolution digitale et source d’une nouvelle légitimité pour les DSI. Sans recours franc au Cloud, le passage à l’échelle sur l’innovation digitale et l’accélération du time-to-market deviennent difficiles. Pratiquer le Cloud ou l’agilité cosmétiques est une stratégie dangereuse qui ouvre la porte à une concurrence véritablement agile et à un débordement en interne par les “digital factories” et autres CDO.

“De l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace !” Afficher son ambition et agir avec audace, c’est la tactique payante des DSI de grands groupes français qui ont franchi le Rubicon du Cloud pour repenser leur proposition de valeur. Leur stratégie ?

1. Reconquérir le coeur des utilisateurs

Les Métiers sont d’abord des utilisateurs. Les DSI qui ont réussi leur transformation ont donc commencé par réenchanter leurs utilisateurs en proposant massivement, à l’instar d’Air Liquide dès 2014 et de Veolia ou Airbus plus récemment, des postes de travail collaboratifs “full web”, G Suite ou Office 365.

2. Clore le débat de la sécurité dans le Cloud

Une bascule rapide et volontaire est un moyen de tuer l’ennemi n° 1 : la sécurité des données et la conformité (dont la RGPD). En démontrant que le Cloud, y compris public, répond aux exigences de “compliance” et de sécurité les plus sensibles, ces projets ouvrent la voie à la “Cloudification” des datacenters, à une politique de sécurité “Cloud Ready” et au “Security by Design” (DevSecOps).

3. Brandir l’étendard et mobiliser les troupes

La DSI inspire et est inspirée, misant sur un leadership transgressif et affirmant une stratégie radicale, volontariste et lisible par tous, à l’image du DSI de Veolia véhiculant un message simple, mais affirmé : “ZeroDataCenter en 2018 !”  La transformation nécessite d’intégrer de nouveaux savoir-faire et de rallier tous les talents de la DSI. Loin de réduire les équipes existantes à des dinosaures chargés des affaires en cours, la DSI les accompagne et les challenge pour développer de nouvelles compétences et réussir dans ce nouveau monde. Preuve que les projets exemplaires de transformation sont avant tout des histoires (de meneurs) d’hommes et de femmes !

4. Oser faire confiance aux fournisseurs

Une DSI entourée en vaut deux ! Seule une stratégie de sourcing dynamisée crée des écosystèmes agiles et à valeur ajoutée, dans lesquels les prestataires prolongent et augmentent le savoir-faire interne pour créer de la valeur. Cela impose de challenger, développer la confiance autour d’enjeux clairs et ambitieux, et d’adopter des “delivery model” et des engagements flexibles, mutuellement bénéfiques.

5. Réussir d’abord l’impossible

Classiquement, l’adoption du Cloud commence sur des périmètres non stratégiques. Or Veolia et Sanofi ont basculé SAP dès le début dans le Cloud. Ces entreprises ont rapidement démontré la faisabilité du projet et remporté une première victoire décisive pour la suite. Les applications critiques sont le coeur du SI et doivent être “Digital Ready” très tôt pour ne pas risquer une “greffe” d’applications digitales sur un coeur fragile provoquant une mauvaise circulation du sang (les données) et une incapacité à accélérer l’effort (les initiatives digitales), pire encore, provoquer un AVC !

6. Ne pas déménager ses vieux meubles…

Trop de projets se contentent de déporter l’existant dans le Cloud sans revoir l’architecture et les processus. Ce qui revient à déménager les vieux meubles plutôt que de les remplacer par des services natifs Cloud ou les redimensionner nettement à la baisse. La transformation Cloud est l’opportunité d’automatiser, de maîtriser l’investissement sur les applications peu utilisées ou vieillissantes… et d’en finir avec le mille-feuilles IT !

L’enjeu n’est pas d’adopter “UN” Cloud universel, mais “DES” solutions Cloud, des “Operating Models” et un sourcing adaptés à chaque périmètre applicatif avec des équipes responsabilisées sur un modèle DevOps passant d’un guichet anonyme à une DSI réactive à valeur ajoutée.

Conclusion : “Impossible n’est pas français !”

Véritable impératif stratégique, la transformation “Full Cloud” est le socle indispensable de l’évolution des SI “coeur de production” et digitaux vers des plateformes capables de traiter la donnée et les processus temps réel. Même si le “ZeroDataCenter” apparaît encore comme un rêve de doux dingues, serez-vous le dernier à fabriquer votre électricité ou le premier à oser le Cloud pour innover et réinventer la proposition de valeur de la DSI ?

Renaud BROSSE

Renaud BROSSE

Directeur Fondateur @Timspirit

Renaud a 20 ans d’expérience. Il a été directeur de centres de services et est spécialiste en direction de projets de sourcing, stratégie, alignement, gouvernance et diagnostic de prestations. Il y a maintenant 9 ans, il a fondé Timspirit avec Jérôme. Depuis, en plus de ses missions de consultant, il est en charge des sujets de recrutement et de communication.

Renaud est un passionné de surf.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Share This